Header ChinatMed

 

Les 5 éléments

Mis à part le yin et le yang, les phénomènes naturels peuvent être classifiés selon un autre système : la théorie des 5 éléments, qui considère le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l’Eau comme les 5 éléments de base du monde matériel. L’interaction entre ces éléments permet de comprendre le fonctionnement des phénomènes naturels d’une manière générale.

Les rapports entre les cinq éléments se caractérisent par deux flux d’énergie : un cycle de génération et un cycle de contrôle.
Elements SchemaPendant le cycle de génération chaque élément est engendré par un élément, et engendre à son tour un autre élément. Chacune des cinq énergies est décrite comme la mère de celle qui la suit, cette dernière étant son enfant. Le Bois engendre le Feu, qui engendre la Terre, qui engendre le Métal, qui engendre l'Eau, qui à son tour engendre le Bois.
Le cycle de contrôle met en évidence le contrôle que les éléments exercent mutuellement les uns sur les autres afin qu'aucun ne domine les autres. C'est ainsi que le Bois draine la Terre, qui boit l'Eau, qui éteint le Feu, qui fait fondre le Métal, qui empêche le Bois d'envahir le sol.

On le voit, chaque élément entretient une liaison directe avec les quatre autres, qu'il s'agisse d'une relation de génération ou de contrôle. Ceux-ci sont donc dans un rapport d'interdépendance mutuelle. Par exemple, l’Eau est issue du Métal et se transforme en Bois. Contrôlée par la Terre, elle contrôle le Feu.

Dans la médecine chinoise, la théorie des 5 éléments permet d’expliquer les relations que les organes entretiennent entre eux. Au niveau énergétique, les organes sont entre eux dans une dynamique cyclique de transformation et de régulation énergétique. Si l'équilibre vient à se rompre, la maladie peut apparaître.
Par exemple, si l’élément Métal des poumons est affaibli, il n’engendrera pas d’Eau, ou en quantité insuffisante, ce qui a pour conséquence de réduire l’activité des reins placés sous le signe de l’énergie Eau. Ce phénomène se manifeste par un sentiment de soif et une urine très concentrée. Typiquement, la médecine occidentale essaierait de rétablir la fonction rénale. La médecine chinoise combattra l’affection à sa source, au niveau des poumons, en stimulant l’élément énergétique Métal des poumons à l’aide des plantes médicinales adéquates.

Cette théorie présente l’intérêt de replacer l’organe dans un ensemble, et de le situer dans un réseau de relations, et non de l'isoler. Ainsi, les causes d’un déséquilibre ne sont pas nécessairement vues comme le fait de l’organe, mais peuvent être liées à une relation déséquilibrée entre les organes.